WILLIAM ACIN

 

fil d'ariane : accueil >> bio >> activités connexes

 

CAPC Musée de Bordeaux-Journées du Patrimoine-Workshop-"Épargnez-moi"

william_acin-journees-du-patrimoine-capc-page1william_acin-journees-du-patrimoine-capc-page2

 

 

 

SYNTHÉSIS-Les créateliers

Rencontre avec William Acin: Histoire de Dents

 

 

createlier-acin-synthesis

 "Pour sa rencontre avec les enfants, William a voulu nous présenter son travail comme le fruit d’une logique d’accumulation, de répétition, de traces, de signes. Il est question de mémoire, d’histoires réelles ou fictives. C’est pourquoi il a choisi de faire travailler les enfants sur la dentition, comme objets de mémoires (dents de lait, dents de sagesse, nombre de dents en fonction de l’âge, du vécu de chacun). Pour faire écho à ces pyrogravures sur papier, dans lesquelles il accumule lignes et courbes (en référence aux dessins du bois), il a pensé aux motifs grecs."

Après une petite discussion animée et un atelier participatif autour de plusieurs œuvres que les enfants ont pu manipulé, nous avons participé à la création d’une « mâchoire collective » à partir de la projection d’une dentition sur le mur.

par

william-acin-mediation-culturelle-centre-pompidou-mobile-libourne-france-art-contemporain

 

ATELIER BÔ/CAPC musée d'art contemporain BRDX

ateliers arts plastiques capc william acin

ateliers arts plastiques capc william acin

                                                             
    


"ÉMULSIONNE MOI" ROMAN PHOTO CNRS/CRPP BRDX

 

Quand art et science se rencontrent

 

Émulsionne moi roman photo Abbadie Acin Bayens Cnrs Crpp

Du 16 novembre 2011 au 22 janvier 2012, le roman photo "émulsionne moi" est exposé dans le hall d’accueil du laboratoire.

Le trio d’artistes, Lucie Bayens, Pauline Abbadie et William Acin de l’Espace 29 [1] , s’est inspiré des thématiques très sérieuses sur les émulsions du CRPP pour produire un roman photo dans un style décalé. Fascinés par la beauté des images microscopiques et la variété d’applications des émulsions, le trio s’est immergé dans le laboratoire pour vivre au rythme des chercheurs [2].

Le scénario de cette fiction met en scène trois chercheurs dans leur quotidien dans des situations mélangeant onirisme et réalité scientifique. Ce pastiche d’un roman-photo constitué de 12 planches photographiques, propose, pour tous les publics, une approche humoristique du monde de la science et du métier de chercheur.

Émulsionne moi s’intègre dans le projet Art et Science initié par Anne Karine Peret et impliquant plusieurs laboratoires du campus ((voir vidéo http://www.beauxartsdeveloppement.c... ).http://lacellule.c.la/)

Dans le cadre de l’Année Internationale de Chimie, plusieurs projets Art et Science ont été présentés à CAP Science, sous le nom de Chimie Show. Pour cette occasion, le roman-photo a été accompagné par un atelier scientifique sur les émulsions animé par les CRPPiens.

Le projet Chimie Show a obtenu le 2ème prix national décerné par le Ministère de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur dans le cadre de la 20ème édition de la Fête de la Science avec Cap Sciences et la Délégation du CNRS Aquitaine Limousin.

 

William Acin est membre du groupe La Cellule; regroupement de plasticiens intéressés par le rapprochement art & science à Bordeaux. A l'initiative d'Anne Karine Peret, ce groupe participa à la fête de la science à Cap sciences à l'occasion des 20 ans de l'année internationale de la chimie en 2011.

Leur intervention, Chimie show, fût l'occasion d'une collaboration entre les plasticiens William Acin, Pauline Abbadie & Lucie Bayens et d'une rencontre fructueuse avec les chercheurs de l'équipe NICE du CRPP affilié au CNRS. Collaboration qui donna naissance à un pastiche de roman photo, Émulsionne moi retraçant l'histoire d'une fratrie de chercheurs fascinés par les hortensias.

art et science cnrs william acin lucie bayens pauline abbadie


Titre : Émulsionne moi .


Artistes auteurs : Pauline Abbadie, William Acin & Lucie Bayens.


Année de réalisation : 2011.


Genre : Pastiche de roman photo scientifique, pédagogique et contemporain.


Support :12 panneaux photographiques différents. Impression sur Dibon.


Cette série met en évidence les liens étroits entre l'art et la science : un long, difficile et passionnant exercice de recherche, parsemé d'embuches et de doutes ; puis un résultat satisfaisant, attendu, espéré, juste. Puis la recherche reprend... Le processus de création artistique ne s'apparente-t-il pas à celui d'un chercheur ?


Ce roman-photo propose, pour tous les publics, une approche plus attrayant du monde de la science et vise à populariser le travail du chercheur.

Émulsionne moi est une œuvre narrative prenant la forme du pastiche de roman photo. Elle est composée de 12 planches photographiques qui correspondent aux 12 épisodes de cette pièce. Les trois artistes auteurs, Pauline Abbadie, William Acin et Lucie Bayens y incarnent les chercheurs : Paola, Marc et Diane, travaillant sur les émulsions au Centre de Recherche Paul Pascal à Pessac en Gironde.


Les trois plasticiens se sont rencontrés par l’intermédiaire d’Anne Karine Perret, ils se sont tout de suite plu. William Acin joue des codes tant avec les objets du quotidien qu’avec son corps. Pauline Abbadie s’intéresse à l’image et sa fonction avec précision et technicité. Lucie Bayens s’interroge sur les résidus et la mise en scène. Ils sont à la fois, complémentaires et résolument tournés vers les curiosités ordinaires.


Au départ, Pauline Abbadie et Lucie Bayens rencontrèrent les membres de l’équipe NICE : intriguées par le graphisme des images microscopiques des émulsions et par le processus de recherche des jeunes scientifiques, elles avaient là un bon sujet pour un soap opéra. De cette réflexion est née l’idée de réaliser un roman photo décalé. Puis elles proposèrent à William Acin de se joindre à elles pour réaliser ce projet entre art et science. Le trio était formé.Tour à tour photographes, performers et usant du déclencheur automatique.Un travail ludique avec en ligne de mire l’onirisme et la réalité scientifique.


Les artistes se sont très librement inspirés de certains chercheurs mais il s’agit bel et bien d’une fiction. D’ailleurs l’hortensia est une plante toxique : N’essayez pas d’en manger. Les données scientifiques, elles, sont exactes et ont été expliquées aux artistes par les scientifiques Maxime Nollet et Hugo Tanner.


Les artistes tiennent à remercier tout particulièrement Joanna Giermanska, Maxime Nollet, Hugo Tanner pour leur aide précieuse et Marion Alezine, marvellous guest dans le rôle de la fashionista dans La gloire de Paola.

Ils remercient également Véronique Schmitt, Léa Ceillier et Lionel Buisson.


Sous titres :

1. Présentation.

2. Des émulsions et de jeunes chercheurs.

3. Chacun rêve à sa gloire.

4.Hortensia forever.

5. Diane : l’émulsion directe.

6. Paola : L’émulsion inverse.

7. Marc : l’émulsion double.

8. La gloire de Diane.

9. La gloire de Marc,

10. La gloire de Paola.

11. Le vague à l’âme.


12. I feel nice.

william acin art et sience