WILLIAM ACIN

 

fil d'ariane : accueil

 

exposition rez de chaussée bordeaux antiquité

L'exposition présents aura lieu à Rezdechaussée du 23 octobre au 23 novembre, elle accueillera
les pièces d'une vingtaine d'artistes. Réflexion sur l’œuvre et ses filiations, les interférences en art. Cette proposition
fait écho à un quartier historique de Bordeaux ouvert sur les échanges et de tradition antiquaire, aujourd'hui en pleine mutation.
Le temps de quelques semaines, l’espace de Rezdechaussée organisera une pluralité de pièces hétérogènes, en privilégiant l’éclectisme,
l’accumulation et l’équivoque. De la «mise en réserve» à la «libération» des pièces, de petits arrangements témoigneront
des relations poétiques, narratives, fétichistes, quelquefois humoristiques que nous entretenons avec les objets.

Au plaisir de vous retrouver,

Rezdechaussée


Avec les pièces de William Acin /Emmanuel Aragon / Bruno Baratier / Lucie Bayens / Cécile Bobinnec / Thomas Déjeammes /
Virginie Delannoy / Patrice de Santa Coloma / Patrick Hospital / Judit Kurtág / Véronique Lamare /Emmanuelle Leblanc /
 Christophe Massé / Bruce Milpied / Franck Noël / Krunoslav Ptičar / Nathalie Ranson / Michèle Rossignol/ Stéphanie Tréma / Vincent Vallade.

Avec la participation des antiquaires de la rue Notre-Dame à Bordeaux, Pol Hervé Guirriec, Le Village Notre-Dame, Antiquités Pipat
Et de la Librairie La Machine à Lire, place du Parlement à Bordeaux

Vernissage de l'exposition le jeudi 23 octobre à 19 h

Installation sonore de Kraums Notho : samedi 15 novembre à 17h30 et 18h 30
Ouvert du mercredi au dimanche, de 13 à 19 h
Nocturnes tous les jeudis , vendredi 14 et samedi 15 jusqu'à 21 h

Rezdechaussée,
Lieu d'intention artistique, 66 rue Notre-Dame Bordeaux
en savoir plus : http://rezdechaussee.org/evenements.php

canopée salon langue de bois william acin

 

 

tour-couchee-botte-debout-william_acin

 

BOTTE DEBOUT, TOUR COUCHÉE

2014, pyrogravure sur papier, 50x70cm

 

in-burn-we-trust-william_acin

IN BURN WE TRUST

2014, pyrogravure sur papier, 50x70cm

 

 

 

 

J’applique le détournement du sens commun afin de provoquer chez le spectateur un regard critique et distancé sur sa vie quotidienne et sa conception du monde. J’utilise l’humour, l’ironie pour provoquer, instiller du désordre dans « notre » rapport aux objets et dans l’usage quotidien des signes, en explorant notamment la question de l’inquiétante étrangeté de l’ordinaire, afin de faire émerger chez le spectateur une réalité sensible.